Grand angle

Haute-Garonne – Un président recherche son successeur

Aujourd’hui, nous faisons le choix de relayer l’appel d’un président de petit club comme il en existe beaucoup pour parler d’une réalité inquiétante : le manque de bénévoles. Comme un peu partout ailleurs, à Noé en Haute-Garonne, on manque de volontaires pour gérer à la fois l’administratif d’une association, mais aussi l’animation, l’encadrement ou tout simplement l’accompagnement humain. Au point que le président du club local peine à trouver celui ou celle qui pourrait lui succéder.

A Noé, le club local n’aura bientôt plus de président. Tayeb Tahar est en effet en partance après avoir pris ses fonctions en septembre 2020. Au club depuis 12 ans, il avait pris la relève de Jacques Gurt à la tête de l’Etoile Sportive de Noé pour assurer une continuité dans la direction. Mais voilà, pour cet aide-soignant de 36 ans, la tâche est devenue trop gourmande en temps et en énergie dépensée. “Je suis arrivé au bout d’un cycle au club après y avoir été secrétaire. Les gens qui m’entourent n’ont pas forcément conscience des responsabilités et du travail que cela implique“, nous confie Tayeb Tahar.
Il est alors temps pour lui de passer le témoin à un autre. Et en interne, il ne trouve pas de solution de remplacement: “Il n’y a pas de candidature. Nous sommes 66 licenciés cette année sans compétition (plus d’une centaine en temps normal), et tout le monde estime que ce poste représente une difficulté insurmontable qui nécessite quelqu’un d’ultra-coméptent, mais je n’ai pas plus de compétences qu’un autre pour diriger l’ESN“. La vie d’un bénévole n’est pas de tout repos et ce travail de l’ombre fait peur à beaucoup, dont ceux qui préfèrent rester sur les bords d’un terrain.

Quel profil faut-il avoir alors pour présider l’ES Noé ? “Le premier critère serait le temps disponible. C’est une occupation qui empiète sur la vie personnelle et il faut savoir y fixer des limites. Dans mon métier, et heureusement je ne suis pas aux urgences, il faut privilégier le repos et éviter les contrariétés pour gérer la fatigue qu’on accumule au travail. Ensuite il faut avoir l’envie de donner un nouvel élan au club et être volontaire pour gérer les imprévus qui peuvent survenir.” M. Tahar ne cherche pas forcément quelqu’un de proche géographiquement parlant, mais une personne fidèle et aussi passionnée que ceux qui œuvrent pour redorer l’image de toute l’association.

L’Étoile est une structure tournée vers l’avenir et met l’accent sur la formation des enfants de 6 à 13 ans. Si vous avez l’ambition d’encadrer ses équipes, prenez contact par mail tayeb0511@gmail.com ou au 07 82 83 69 02.

L’équipe dirigeante de l’ES Noé cherche un nouveau leader (crédits : ESN)

Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résultats

Programmes

Footpy TV

Plus de Grand angle