Féminines

#Passionnées de foot – Véronique Braunwart

Elles sont joueuses, coachs, supportrices, élues, bénévoles, et elles sont toutes passionnées de foot. Nous nous proposons de les connaître au travers d’une série qui leur est consacrée. Place désormais à une femme qui suit ses enfants sur de nombreux terrains depuis longtemps. Véronique Braunwart a essayé de départager Mickaël, Lucas et Marion. Mais dur lorsqu’on est une maman !

 

Comment vous est venue la passion du foot ?

Grâce ou à cause de Mickaël. Il a commencé à 5 ans en région parisienne. Et oui ça fait 28 ans que je me traîne au bord des terrains (rires).

Quel est votre premier souvenir de football ?

J’ai adoré les débuts de mes trois enfants. Quand ils sont petits, c’est drôle de les voir courir en paquet.

Votre premier match officiel ?

Avec Mickaël je suppose mais je n’en ai pas de souvenirs particuliers. Par contre le voyage à Vichy pour les sélections de Marion pour le pôle espoir reste un superbe souvenir.

Le match en live qui vous a fait le plus vibré ?

Le match de Coupe de France Seysses (R2) / Tarbes (N3) où Lucas marque en fin de match et donne la victoire à Seysses (2-1). C’était énorme !!!

Le match à la télé qui vous a fait le plus vibré ?

La finale de la Coupe du Monde 98.

Votre club de cœur ?

Je suis une vraie Parisienne mais je supporte l’OM. J’adore ce club.

 

Marion évolue sous les couleurs de Montauban. (crédit: Mica GBM)

“Le foot me manque c’est certain. Vivement la reprise !” 

Est-ce vous qui avez transmis la passion du foot à vos enfants ?

Euh !! Non c’est plutôt le contraire.

Comment vous organisiez-vous pour suivre vos trois enfants ?

Logistique implacable, normalement le samedi soir je suis les garçons et le dimanche je vais à Montauban pour Marion. Et je la suis aussi quand elle ne joue pas trop loin (Albi, etc…).

Comment vivez-vous cette période sans match à aller voir ?

Le foot c’est un moyen d’être près et de partager des bons moments avec mes enfants. Mais c’est aussi de la convivialité et du partage avec des personnes qui, au fil des années, sont devenus des amis. Ca me manque c’est certain, vivement la reprise !

Bon maintenant la question que tout le monde se pose : qui est le meilleur entre Mickaël, Lucas et Marion ?

Vous voulez que je me fâche avec l’un d’eux ?? (Rires) Du coup je vais répondre autrement.

Mickaël surnommé « Speedy Gonzales », c’est sa vitesse et son pied gauche qui ont fait sa force.

Marion, d’après sa coach Soraya (Belkadi), a une bonne technique mais aussi la vitesse de son frère. C’est dans les gènes ! C’est la plus appliquée et à l’écoute je pense.

Lucas, un vrai numéro 9, un combattant. Il est plein de qualités, un vrai buteur.

Mickael (2e debout en partant de la droite) et Lucas (2e accroupi en partant de la gauche) sont réunis sous les mêmes couleurs à Seysses-Frouzins. (crédit: C.P. / La Dépêche)

Commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de Féminines